• La traduction de statuts juridiques de société

    Vous êtes entrepreneur et vous voulez gérer à l’international vos affaires et commerces ? Commencez par traduire votre statut d’entreprise et acte constitutif en langues étrangères. Nous mettons notre expertise et savoir-faire en œuvre afin de vous rendre les meilleures prestations. Comptez sur notre agence de traduction professionnelle afin de réussir la localisation de votre document officiel. Nous vous proposons une gamme complète de combinaisons linguistiques valables aussi pour vos projets d’urgence.

    Notre agence de traduction :

    Nous sommes les experts de la traduction juridique. Nous collaborons avec des traducteurs qualifiés qui opèrent dans leur langue maternelle. Nous savons traiter votre document officiel vers toutes les paires de langues que vous ciblez. Solide d’une langue expérience dans ce domaine, notre agence vous propose des services de qualité à prix raisonnable. Ensuite, vous pouvez nous transmettre vos besoins de traduction assez rapidement à travers notre formulaire de devis instantané. Dorénavant, les barrières de la langue ne peuvent plus empêcher l’essor de votre société.

    Nos compétences linguistiques diverses :

    Vous pouvez, pour des démarches administratives et officielles, avoir besoin de traduire votre acte constitutif et statut juridique d’entreprise. Choisissez alors parmi la liste des langues que nous vous proposons celle que vous ciblez pour votre prochain projet. Nos traducteurs natifs savent traduire correctement votre document formel. Ils vous surprennent par la qualité suprême des prestations livrées. Ensuite, ils restent bien fidèles au statut d’origine et à ses nuances linguistiques et juridiques.

    Parmi les langues dans lesquelles nous opérons, on distingue : l’anglais, l’arabe, le français, l’italien, le portugais, l’allemand, l’italien, l’allemand, le néerlandais, le russe, le japonais, le chinois, l’espagnol, l’islandais, le turc, le finnois et le tchèque.

    Notre politique de confidentialité :

    Puisqu’il s’agit de l’un de vos documents officiels, nous tenons à en préserver la sécurité absolue des informations. Notre agence s’engage à respecter le caractère confidentiel des données auxquelles nous avons accès. Elle ne peut s’en servir que pour des fins de traduction. Autrement, ces informations ne peuvent être ni divulguées ni transmises à des tiers non autorisés. Ensuite, cela nous engage même après avoir fini notre intervention en tant que traducteurs professionnels.

    Demander un devis

    Les statuts d’entreprise, définition :

    Toute société est tenue d’avoir une forme juridique. Il s’agit de l’ensemble de règles qui permettent de l’organiser et de régir les rapports entre les associés et les tiers. C’est aussi la manière qui détermine l’activité de la société. Ce statut est alors réglementé par des lois fiscales, commerciales et sociales précises. Mais, un entrepreneur peut prévoir des règles particulières selon son choix. En France, il existe sept principaux statuts qui sont les suivants : EI, EIRL, SARL, SAS, SA, SC et auto entreprise. Une fois le statut choisi et enregistré au greffe du Tribunal de Commerce, il ne peut pas être modifié, sauf spécification particulière dans les statuts.

    La traduction juridique d’un statut de société :

    La traduction juridique dans une langue étrangère optimise la compréhension de votre statut d’entreprise. Et ce, au-delà des barrières linguistiques et techniques d’un tel document formel. Pour ce faire, le travail d’un bon traducteur doit répondre aux critères suivants :

    • Les besoins et les contraintes d’utilisation : les statuts de société doivent être précis et formels.
    • Les objectifs de l’entrepreneur : faire connaître le statut juridique, social et fiscal de son entreprise.
    • Les lois et normes applicables du pays ciblé : le choix optimal de la terminologie législative et du lexique juridique.

    Afin de réaliser une telle traduction d’une manière efficace, une méthodologie rigoureuse de travail doit être suivie.

    La recherche terminologique :

    Traduire un texte juridique est un travail de transfert culturel et linguistique réussi. Il faut alors réussir à faire coïncider deux langues et deux systèmes différents. Pour que cela fonctionne bien, un traducteur juridique doit maîtriser les techniques de la langue dans laquelle il va traduire. Il doit, avant toute traduction, effectuer une recherche terminologique appropriée. Il doit utiliser ses compétences linguistiques, mais aussi les outils d’aide à la traduction. Cela inclut notamment les dictionnaires bilingues, les lexiques, les outils de traduction en ligne, les bibliothèques de données, etc. Comme tout autre document formel, le texte obtenu doit être lisible, cohérent et correctement formulé dans la langue ciblée.

    La qualité de la traduction juridique :

    La qualité d’un statut de société traduit vers une langue étrangère se juge à travers les facteurs suivants :

    • L’authenticité du contenu: celui-ci doit être vrai et conforme aux normes applicables dans le secteur d’activité de l’entreprise. La traduction ne doit pas alors contenir une erreur terminologique ou technique qui rend le sens erroné. Elle doit aussi transmettre fidèlement la forme et la typographie d’origine.
    • Le sens exact : il ne suffit pas de traduire d’une langue à une autre. Le texte obtenu doit avoir le même sens que celui d’origine. Il doit être compréhensible par le chef de société, ses salariés et ses associés. Attention dans ce cas, lorsqu’on change de système juridique, le sens de certaines expressions peut également changer.
    • La conformité législative: la traduction doit être conforme aux usages linguistiques du pays ciblé. Elle doit aussi s’adapter à toutes les normes d’ordre réglementaire et fonctionnel applicables.

    Les erreurs de la traduction juridique :

    Une traduction juridique optimale ne doit pas contenir des fautes de sens, de grammaire, de syntaxe ou d’orthographe. Mais aussi, il ne faut pas y avoir des erreurs qui auront des dégâts sur l’utilisateur de la traduction :

    • Inverser le sens d’une clause en utilisant des faux amis ou en commettant un contresens.
    • Omettre une section ou un passage important dans les statuts de société.
    • Ajouter un paragraphe pour introduire des informations importantes.
    • Supprimer quelques expressions dont on ne trouve pas les équivalences dans la langue ciblée.
    • Changer la disposition et l’ordre des clauses.

    Au final, réussir la traduction d’un statut d’entreprise, c’est aussi protéger son utilisateur de litiges qui peuvent être causés par ce transfert de langues.

    Contactez-nous :

    Si vous voulez obtenir des traductions sans erreurs, envoyez-nous vos statuts et actes de constitution de société. Vous pouvez nous contacter directement via notre formulaire de devis en ligne. Nos traducteurs qualifiés vous répondront d’une manière instantanée. Vous pouvez aussi en savoir plus sur les autres domaines dans lesquels nous intervenons.

Demander un devis
FrenchEnglish